LA PAROLE A UN JOURNALISTE DE R.D. C

Publié le par cedaba

Achille  nous parle des artistes de la République Démocratique du Congo, de leurs relations avec le pouvoir en place. Il nous explique comment les gouvernants corrompent une partie d’entre eux avec pour objectif d’améliorer leur popularité….

 

 

 

R.D.C.  LES ARTISTES  MUSICIENS DEVIENNENT LES APPATS DU GOUVERNEMENT.

 

Ecrit par Achille  NZUZI

 

Depuis un certain temps, il règne une confusion en RDC sur le mot artiste. D’après le sondage aléatoire que nos proches collaborateurs de Kinshasa viennent de faire, les résultats nous paraissent bien étranges. L’échantillon interrogé, nous donne 80% de Kinois qui sont dans l’ignorance sur le mot artiste, pour eux, un artiste c’est un musicien ou encore un chanteur.

Cependant le mot artiste englobe celui qui pratique les beaux arts, qui interprète une œuvre théâtrale, musicale, cinématographique ou encore qui exerce un métier avec goût. Et aussi celui qui a le goût des arts et le sentiment des beaux.

 

D’où provient cette confusion ?

En RDC les principales occupations de la population, restent la musique et la religion (en particulier les groupes de réveilles). Beaucoup de Kinois, nous dirons même 80% de la population, s’intéressent beaucoup à la musique et ce sont les musiciens qui sont les plus populaires, voir même plus populaires que le président de la république. Et ce dernier à la tête du  pays  et son gouvernement courent derrière les chanteurs musiciens. Pourquoi le chef et son gouvernement doivent courir derrière les artistes musiciens ? Ils ont compris qu’ils ne sont pas aimés par la population et c’est bien les artistes musiciens et chanteurs qui sont bien aimés par la population.

 

Le gouvernement congolais aborde les artistes musiciens en leur donnant des dons et de l’argent en espèce et organise des multitudes de concerts dans le centre ville de Kinshasa. Et voilà comment le gouvernement congolais gagne la confiance du peuple. Ce dernier ignore bien cette politique, voire même les chanteurs les plus populaires n’en tiennent pas compte eux mêmes qu’ils sont flattés par le gouvernement pour que ce dernier domine et gagne la confiance du peuple à travers leurs œuvres. Et cette même situation crée une injustice entre les artistes. Comment cette situation crée cette injustice : étant donné que le gouvernement ne s’intéresse qu’aux artistes musiciens, c’est le mot artiste musicien qui remplace bien le mot artiste. Au niveau du ministère de la culture, si le gouvernement donne un don aux artistes, ce don ne concerne que les artistes musiciens et chanteurs… et les autres ? peintres, sculpteurs, coiffeurs, écrivains, les groupes théâtrales, les comédiens et autres ne sont pas des artistes ?

 

Voilà un grand pays comme la RDC riche en forêt, en minerais et en  gaz, et son gouvernement préfère mieux s’attacher aux artistes musiciens et sème la confusion entre les artistes.

Les musiciens congolais doivent prendre conscience et être des patriotes, ils ne doivent pas se laisser aborder facilement et à cause de leur intérêt personnel, un grand pays comme la RDC reste  pour toujours dirigé par un régime qui n’est pas compétant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article